Tension au Soudan entre le Nord et le Sud

Le Sud-Soudan qui vient de voter la sécession par référendum, accuse Omar Hassan Al Bachir, le président du Nord d’armer des milices pour semer la terreur dans des villes du Sud. Selon Yahoo News, les miliciens auraient attaqué la ville de Malakal, capitale de l’Etat pétrolifère du Haut Nil, faisant des dizaines de morts.