Tchad : le président d’une ONG relaxé

Deuzoumbé Daniel Passalet, président de l’organisation des droits de l’homme sans frontières (DHSF), une ONG tchadienne, interpellé pour déclaration calomnieuse après des violences qui ont fait 13 morts en septembre, à Matta Leré (sud), a été relaxé ce vendredi, selon une source judiciaire, rapporte Afriquinfos. Selon cette même source, il a été relaxé au bénéfice du doute par le tribunal de première instance de Moussoro, à 300 kilomètres au nord de N’Djamena. Le Procureur de la République a fait appel de la décision, a précisé la source.