Tchad : le gouvernement et l’opposition signent un accord de paix

Le gouvernement tchadien et trois partis de l’opposition en exil ont signé lundi après-midi à Cotonou, un accord de paix sous l’égide des autorités béninoises.

L’accord prévoit entre autres, une amnistie générale des crimes et délits commis par des membres des partis signataires, la participation des trois partis à la gestion politique du pays et la mise en œuvre effective des résolutions des états généraux de l’armée.

L’accord survient à l’issue de 10 jours de négociations entre le gouvernement et les trois partis de l’opposition en exil, à savoir l’Alliance des démocrates résistants (ADR), le Rassemblement démocratique tchadien (RDT) et l’Union du peuple tchadien pour la reconstruction nationale (UPTRN).

Il a été signé pour le gouvernement tchadien par le ministre de l’Agriculture, Haroun Kabadj, et pour l’opposition par le président de l’ADR, Younous Ibedou Awad, le président du RDT, Djembete le Soromian, et le président de l’UPTRN, Ababakar Oumar Mahamat.

Le 28 septembre, le président tchadien, Idriss Déby, avait envoyé une délégation auprès de son homologue béninois, Yayi Boni, pour préparer des négociations de paix à Cotonou avec l’opposition en exil.