Soudan du Sud, Viols : des Casques bleus accusés

Des Casques bleus népalais et chinois auraient été témoins d’une attaque contre une femme par des soldats sud-soudanais près d’une base de l’ONU mais ne sont pas intervenus malgré les appels à l’aide de la victime. Le commandement de la Mission de l’ONU au Soudan du sud (MINUSS) a ouvert une enquête. C’est ce qu’a indiqué le porte-parole de l’institution, citant des informations sur des violences sexuelles exercées par des soldats sud-soudanais en uniforme, dont des viols en réunion, contre des civils près d’une base de l’ONU à Juba et dans d’autres secteurs de la capitale. Il a en outre précisé que certaines des victimes étaient mineures. Toutefois, le porte-parole a indiqué que la MINUSS a intensifié ses patrouilles autour des bases et dans la capitale, accompagnant les femmes qui sortent des bases pour chercher du bois et du ravitaillement.