Soudan : des rebelles veulent le départ de la Chine

D’après la BBC, un groupe rebelle du Darfour issu du Mouvement de la justice et de l’égalité (JEM) a déclaré avoir attaqué le champ pétrolier chinois Defra, installé au Soudan et avoir pris en otage deux employés : un canadien et un irakien.
Les rebelles accusent la Chine d’être associée au gouvernement de Karthoum. « L’argent du pétrole ne profite pas au peuple soudanais mais sert à tuer », a déclaré Abdel Aziz el-Nur Ashr, chef de file du JEM.