Soro agressé

Après l’agression dont il a été victime vendredi dans les locaux de la Radio-télévision ivoirienne (RTI), le ministre de la Communication ivoirien issu de la rébellion, Guillaume Soro, accuse la gendarmerie de négligence voire de complicité, selon L’Inter.