Somalie : les shebabs révèlent avoir tué 30 soldats

En Somalie, les shebab, affiliés au groupe djihadiste Al-Qaïda, ont affirmé avoir pris le contrôle d’un village et tué 30 soldats au cours des affrontements.

Nouveau carnage en Somalie, si on en croit aux shebab, affiliés au groupe djihadiste Al-Qaïda, qui ont affirmé avoir pris le contrôle d’un village et tué 30 soldats au cours des affrontements.

Selon les révélation de ce groupe djihadiste, au moins 30 soldats auraient été tués dans des combats avec des islamistes shebab pour le contrôle du village de Runorgood Selon Koaci, une source militaire somalienne a confirmé que la localité était sous contrôle des shebab et que 11 militaires de l’armée gouvernementale avaient péri dans des combats.

Toujours selon le site, par ailleurs, trois personnes ont été tuées dans un attentat suicide à Qoryoolay, dans le sud de la Somalie. Les shebab ont juré la perte du gouvernement central de Somalie, soutenu par la communauté internationale et défendu par la force de l’Union Africaine en Somalie (AMISOM), forte de 22 000 hommes.

Le samedi 2 avril 2016, les forces africaines de maintien de la paix (AMISOM) avaient annoncé avoir mené des opérations de sécurisation qui ont abouti à l’élimination de 23 éléments des shebab Moujahidine. Au cours de cette opération sécuritaire menée dans la ville de Jenali, au sud de la Somalie, un dirigeant figure parmi les shebab abattus.