Somalie : le patron de l’armée échappe à un attentat meurtrier

Le chef de l’armée somalienne fraîchement nommé a réchappé à Mogadiscio à un attentat à la voiture piégée qui a fait au moins cinq morts.

Fraîchement nommé, le chef de l’armée somalienne a réchappé à Mogadiscio à un attentat à la voiture piégée qui a fait au moins cinq morts, ce dimanche 9 avril 2017. L’attaque serait une réponse sanglante des shebab au récent discours martial du Président somalien

Au volant d’une voiture bourrée d’explosifs, un kamikaze a foncé, ce dimanche à la mi-journée, sur le convoi escortant Mohamed Jama Irfid, le nouveau chef de l’armée somalienne.

Au discours martial tenu cette semaine, par le Président Mohamed, à l’occasion d’une série de nominations à la tête de l’armée, de la police et des services de renseignements, avait « annonce l’état de guerre dans le pays et appelé le public à soutenir l’armée nationale pour l’aider à combattre les terroristes ». Suffisant pour comprendre que cette attaque ciblée contre le nouveau commandant en chef de l’armée somalienne sonne comme la réponse des shebab, affiliés à Al-Qaïda.

Les shebab contrôlent toujours de vastes zones rurales d’où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides. A noter que le nouveau patron de l’armée a été nommé à son poste, jeudi 6 avril 2017, par le président Mohamed Abdullahi Mohamed en place depuis février 2017.