Simone Gbagbo restera en prison pour Noël

La justice ivoirienne a décidé hier, mercredi 21 décembre, le maintien en détention d’une vingtaine de personnalités proches de l’ancien président Laurent Gbagbo. Ces personnes, dont son épouse Simone Gbagbo, avaient fait une demande de mise en liberté provisoire qui a été refusée, la cour d’appel de la chambre d’accusation ayant jugé leur demande irrecevable. Maître Herve Gouaméné, avocat des parties explique à RFI : Nos requêtes sont irrecevables selon la Chambre d’accusation parce que les inculpés n’ont pas le droit selon eux de faire appel des différents actes de procédure. Ce que nous notons c’est que les mêmes requêtes qui ont été déclarés recevables le 9 novembre ont abouti à l’annulation d’actes de procédure et à la mise en liberté provisoire

Maître Herve Gouaméné, avocat

(00:26)