Sida : l’allaitement maternel réduirait les risques de transmission mère-enfant

L’allaitement maternel porterait à 4% le danger de transmission du sida de la mère à l’enfant, si ce dernier est nourri ainsi de la sixième semaine au sixième mois, selon une étude menée par l’Africa Centre for Health and Population Studies de l’Université du KwaZulu-Natal. L’alimentation mixte (lait maternel plus aliments solides ou lait artificiel ou animal) augmente, en revanche, considérablement ce risque, souligne la BBC. L’Organisation mondiale de la santé préconise pour sa part que les femmes séropositives qui en ont les moyens sanitaires et financiers doivent privilégier le lait artificiel.