Sénégal : les « Y’en a marre » dans le collimateur des autorités

Trois membres du mouvement citoyen Y’en a marre, Thiat, Kilifa, Fou Malade et Aliou Sané, ont été interpellés dimanche après-midi par la police à Mbacké, alors qu’ils faisaient du porte-à-porte pour inciter les populations à aller s’inscrire sur les listes électorales, rapporte Senego.com. Ils ont été relâchés quelques heures après. Le mouvement a été créé en janvier dernier par un groupe de jeunes rappeurs, intitulé Keur-Gui, originaires de Kaolack, au centre du pays contre la politique menée actuellement au Sénégal. Ils ont sillonné durant le mois de mars Dakar et sa banlieue à travers des concerts mobiles pour faire signer à la population un maximum de « plaintes contre le gouvernement du Sénégal ».