Sénégal, Chloroquine et Coronavirus : Raoult, Seydi et OMS à la Une… polémique

Le débat sur le traitement des malades de Coronavirus, notamment à base de Chloroquine est très suivi en Afrique, plus précisément au Sénégal, où l’actualité de ce mardi 26 mai 20920 est en partie marquée par les positions divergentes du Professeur Raoult et de l’Organisation Mondiale de la Santé sur l’usage de l’hydroxichloroquine pour guérir les personnes atteintes de Covid-19.

Le Quotidien est revenu sur l’étude publiée dans The Lancet, et qui souligne un risque de mortalité plus élevé chez les patients atteints de Covid-19 et traités à l’hydroxychloroquine, ainsi que des cas d’arythmie cardiaque plus fréquents chez ces malades. Entre la Chloroquine utilisée par le Pr Raoult, dont le traitement est appliqué au Sénégal par son homologue, le Pr Seydi, et la position de l’OMS, qui indique que « les essais cliniques à base d’hydroxychloroquine allaient être suspendus temporairement afin d’évaluer correctement les potentiels bienfaits ou les possibles effets néfastes de ce médicament », c’est, d’après Le Quotidien, « Une polémique virale ».

Le Quotidien n’a pas manqué de revenir sur la sortie sulfureuse de Didier Raoult, qui s’étonne du fait « qu’une étude foireuse faite avec les Big data change ce que nous, nous avons vu sur les électrocardiogrammes ? (…). Je ne vais pas changer d’avis parce qu’il y a une publication qui raconte autre chose, quel que soit le journal dans lequel elle passe ». Pour sa part, 24 Heures, dans son édition de ce matin, revient sur la décision prise par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui, suite à la publication du Lancet, a annoncé que « les essais cliniques à base d’hydroxychloroquine allaient être suspendus temporairement afin d’évaluer correctement les potentiels bienfaits ou les possibles effets néfastes de ce médicament ».

L’Observateur a campé son débat beaucoup plus sur la collaboration entre Marseille et Dakar, notamment entre le Professeur Didier Raoult et son homologue Moussa Seydi, respectivement Directeur de l’IHU de Marseille et Chef du service des maladies infectieuses de l’Hôpital Fann de Dakar. Une franche collaboration, qui, selon le journal a fait que le Sénégal, suivant le Protocole Raoult, a enregistré peu de décès (36). Et le journal de revenir sur les conclusions publiées dans The Lancet, qui ont poussé l’OMS à réagir en décrétant la suspension des essais cliniques à base d’hydroxychloroquine. « Pr Seydi-Didier Raoult et le nouveau débat sur la Chloroquine », a tout simplement barré à sa Une L’Observateur, évoquant l’étude la revue Lancet.

Vox Populi de ce mardi est aussi revenu à sa Une sur la décision de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de suspendre les essais cliniques à base d’hydroxychloroquine, le temps d’évaluer correctement les potentiels bienfaits ou les possibles effets néfastes de ce médicament. Sans oublier de rappeler la réplique du Professeur Didier Raoult qui insiste que « l’hydroxychloroquine sauve des vies ». Quant à Dakar Times du jour, il met les projecteurs sur le devenir des Etats-Unis, cette grande puissance fragilisée par le Covid-19, là où la Chine semble tirée d’affaire. Et selon le journal, les effets de la pandémie ont fait que « La puissante Amérique vacille devant la Chine ».