Rwanda: l’armée française accusée de viols durant le génocide

L’armée française est suspectée de viols collectifs durant le génocide rwandais en 1994, a rapporté dimanche le Nouvel Obs. L’hebdomadaire français s’appuie sur les déclarations de trois rwandaises diffusées le 28 juin sur France-Inter qui affirment avoir été violées par les forces françaises en raison de leur appartenance à l’ethnie tutsie, décimée durant le génocide. Les trois femmes se sont rendues fin juin au Tribunal aux armées de Paris, où une plainte contre X pour crimes contre l’humanité a été déposée en octobre 2009.