Reprise du dialogue

L’opposition ivoirienne a accepté « le principe d’une reprise du dialogue » avec le Président Gbagbo, qu’elle juge responsable de la mort de dizaines de ses militants depuis le 25 mars dernier. Elle a néanmoins imposé une série de préalables au Premier ministre, Seydou Diarra, dont l’organisation d’une marche, le 24 avril, en hommage à ces victimes, précise Le Nouveau Réveil.