Réclamé par l’Egypte, le journaliste d’Al-Jazeera arrêté en Allemagne a été libéré

Le journaliste de la chaîne qatarie Al-Jazeera, qui avait été arrêté samedi à l’aéroport de Berlin à la demande des autorités égyptiennes, a été libéré.

Selon la chaîne de télévision du Qatar, Al-Jazeera, le journaliste qui avait été arrêté, samedi 20 juin 2015, à l’aéroport de Berlin à la demande des autorités égyptiennes, a été libéré.

Dans un communiqué, le parquet général de Berlin a annoncé l’abandon pur et simple de la procédure, évoquant à la fois « des aspects juridiques et des craintes politico-diplomatiques ».

« Je suis libre, je suis libre, je suis libre (…) Merci aux gens dans le monde entier qui m’ont soutenu ces derniers jours », a déclaré Ahmed Mansour à sa sortie du palais de justice de Berlin. L’Allemagne a mis en doute les garanties offertes par la justice égyptienne, et a préféré courir le risque de refroidir ses relations diplomatiques avec l’Egypte.

Selon Le Parisien, plus tôt dans la journée de ce lundi,, un porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères avait déclaré que Berlin était loin d’une décision sur l’extradition du journaliste, réclamée par les autorités égyptiennes.

Pour l’Egypte, la chaîne Al-Jazeera favorable au mouvement des Frères musulmans d’où est issu l’ancien Président islamiste Mohamed Morsi, destitué en 2013 par l’armée avec à sa tête l’actuel Président Abdel Fattah al-Sissi, alors chef de l’armée.

Ahmed Mansour, journaliste de nationalité britannique d’origine égyptienne, était en garde à vue depuis samedi après son interpellation à l’aéroport, sur demande de l’Egypte qui avait émis un mandat d’arrêt international.