RDC : prison ferme pour trois jeunes activistes proches de l’opposition

En république démocratique du Congo, trois jeunes activistes proches de l’opposition ont écopé d’une peine d’un an d’emprisonnement pour propagation « de faux bruits » et « incitation à la désobéissance civile ». ils étaient arrêtés et détenus au secret pendant plusieurs jours en marge de la journée de grève générale organisée par l’opposition, le 16 février. Selon leur avocat qui dénonce un jugement « inique », la justice congolaise a condamné, vendredi 20 mai 2016, à 12 mois de prison ferme trois jeunes militants politiques congolais, notamment Bienvenu Matumo et Héritier Kapitene, militants de la Lutte pour le changement (LUCHA), et Victor Tesongo, membre de l’Union pour la Nation congolaise (UNC).