RDC : le viol considéré comme crime contre l’humanité

Douze soldats, anciens membres du Mouvement pour la Libération du Congo, une faction rebelle, et accusés d’avoir violé 119 femmes, ont comparu mardi devant une cour martiale dans la province de l’Equateur. Pour la première fois dans le pays, le viol est considéré comme un crime contre l’humanité, explique Irin. La prochaine audience est prévue pour le 18 octobre.