RDC : 28 000 déplacés en fuite après une attaque

Mardi, plus de 28 000 déplacés ont fui des camps près de Mugunga, localité du Nord-Kivu, après l’attaque d’une position militaire située à proximité, rapporte TV5. Jens Heseman, porte-parole du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, a déclaré qu’« il estimait que les trois quarts des populations des camps de Mugunga I, Muganga II et du Lac Vert, qui abritent 38 000 personnes, ont fui ».