Rassemblement en Tunisie contre l’extrémisme religieux

Après que l’Africart, un cinéma de Tunis, ait été dévasté par des extrémistes islamistes alors qu’il allait projeter « Ni Allah ni maître » le dernier film de de Nadia El Fani, un sit-in d’une centaine de personnes dans le centre de la capitale tunisienne a été organisé pour protester contre « l’intégrisme, l’extrémisme et la violence » rapporte RFI. Des jeunes musulmans étaient aussi sur place ce qui a donné lieu à des débat sur la place de la religion dans la nouvelle Tunisie.