Procès Hissène Habré : nouvelle reculade du Sénégal

Les autorités sénégalaises ont déclaré, lundi, aux experts de l’Union africaine venus à Dakar participer à la seconde séance de consultations sur la mise en place d’une cour internationale pour juger l’ancien président tchadien Hissène Habré, que les discussions étaient suspendues sine die, rapporte RFI. Les autorités sénégalaises n’ont pas expliqué pourquoi elles avaient pris cette décision. La réunion politique qui devait se tenir vendredi, à Dakar, avec le représentant spécial de l’UA pour le procès Habré, Robert Dossou, et le commissaire chargé de la paix et de la sécurité, Ramtane Lamamra, a été annulée.