Problèmes sécuritaire en Centrafrique

Dans un discours prononcé devant l’Assemblée générale des Nations Unies, Antoine Gambi, Ministre des Affaires étrangères de la République centrafricaine, a souligné les difficultés sécuritaires dues à la présence des rebelles de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) et le retrait de la Mission des Nations Unies en République Centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) : « La question sécuritaire reste au centre de nos préoccupations car une partie de la population centrafricaine continue de subir l’agression des rebelles de l’Armée de résistance du Seigneur de Joseph Kony. La situation de la LRA, cruelle et barbare rébellion venant d’un pays non limitrophe de la République Centrafricaine continue de causer des atrocités, des destructions, pillages, enrôlements de force et déportations des hommes, des femmes et d’enfants qu’elle engendre, mérite une mobilisation de tous et une mutualisation des moyens pour définitivement l’éradiquer », a déclaré le Ministre des Affaires étrangères centrafricain, Antoine Gambi.