Pierre Péan : pas coupable

L’écrivain français Pierre Péan a été relaxé en appel ce mercredi des poursuites d’incitation à la discrimination raciale pour son livre sur le génocide rwandais « Noires fureurs, blancs menteurs », publié en 2005, selon Le Nouvel Observateur. SOS Racisme, qui avait déposé une plainte en 2006, reprochait à Pierre Péan d’avoir écrit que les Tutsis, victimes du génocide au Rwanda, avaient recours au mensonge et à la dissimulation.