Peine capitale pour les terroristes

La Cour d’appel de Casablanca a condamné, vendredi soir, à la peine capitale les principaux accusés dans l’affaire des 31 membres de la « Salifia Jihadia », groupe impliqué dans les attentats du 16 mai. Dix d’entre eux sont condamnés à mort, les autres écopent de peines lourdes de prison ferme, de 20 ans à perpétuité. Cette décision est la première application de la nouvelle législation anti-terroriste adoptée par le Maroc, rapporte la Map.