Paul Biya poursuivi pour crimes contre l’humanité

Le Collectif des organisations démocratiques et patriotiques de la diaspora (CODE), une association de camerounais vivant en occident a assigné Paul Biya, le président camerounais devant la Cour pénale internationale (CPI), pour « crimes contre l’humanité », a écrit Le Messager mardi. Le CODE lui reproche d’avoir, par le discours très dur qu’il avait tenu lors des émeutes de la faim de février 2008, encouragé les forces de sécurité à sévir contre les populations. La répression des émeutes avait fait plus d’une centaine de morts, selon les organisations de défense des droits de l’Homme.