Pas d’exil en France pour Agathe Habyarimana

L’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) n’a pas donné une suite favorable à la demande d’Agathe Habyarimana, la veuve du président rwandais assassiné en 1994, rapporte [Jeune Afrique->
. La structure estime qu’elle serait impliquée dans le génocide rwandais dont l’assassinat a été le point de départ.