Ouganda : le challenger de Mussevini reste en prison

La haute cour de justice ougandaise a refusé la libération de Kizza Besigye, le plus sérieux opposant au chef de l’Etat, rapporte la BBC. Il est, entre autres, accusé de trahison et de viol. Il est également poursuivi par le tribunal militaire pour terrorisme et attaques à main armée.