Ouganda: l’opposition voit la répression en rose

ouganda_rose_.jpg

Les autorités ougandaises ne manquent pas d’humour. La police a dispersé mardi matin à l’aide de canons à eau mélangés à de la peinture rose un rassemblement organisé par les principaux partis d’opposition. Deux des organisateurs ont été arrêtés.

ouganda_rose_.jpgAprès les tirs à balles réelles, les jets d’eau colorés. Afin de mettre fin à un rassemblement contre la vie chère, la police ougandaise a fait usage hier de canons à eau mélangés à de la peinture rose. De quoi faire sourire après la répression du 28 avril qui a fait au moins deux morts par balles et plus de cent vingt blessés.

ouganda_rose_1.jpgJudith Nabakooba, porte-parole de la police explique que le choix de cette méthode originale au lieu des gaz lacrymogènes est « tactique ». La démarche, quelque peu humiliante, avait pour objectif de décourager les leaders d’opposition d’atteindre le square de la constitution, à Kampala, point stratégique de la manifestation. Norbert Mao et Mohamed Kibirige Mayanga, deux opposants qui ont décidé de continuer la marche, ont été arrêtés dans l’après-midi.