Ouganda : l’armée évacue 38000 civils du Sud-Soudan

L’armée ougandaise a annoncé avoir évacué en tout 38 000 civils qui étaient bloqués par des combats dans la capitale du Soudan du Sud.

Au terme de son opération débutée vendredi, l’armée ougandaise a annoncé, ce mercredi 20 juillet 2016, avoir évacué quelque 38 000 civils qui étaient bloqués par des combats dans la capitale du Soudan du Sud, Juba.

Selon le porte-parole de l’armée ougandaise, Paddy Ankunda, « le nombre total de civils évacués du Soudan du Sud par la route sous la protection de l’UPDF depuis le début de l’opération a atteint un chiffre record de 38 000 (…). La majorité des évacués sont Ougandais, mais ils ont aussi été rejoints par des centaines de Kényans, Rwandais et ressortissants d’autres pays, qui voulaient quitter le Soudan du Sud pour leur sécurité ».

Entamée vendredi dernier, l’opération d’évacuation a été menée à travers un convoi de 30 véhicules placés sous la protection de l’armée, de la police et d’autres forces de sécurité ougandaises lourdement armées. Les forces de sécurité ont effectué plusieurs allers-retours vers Juba, situé à 200 km au nord de la frontière ougandaise.

Le Soudan du Sud avait renoué avec les démons de la violence avec des affrontements entre des pro-Salva Kiir le Président et des partisans de son Vice-Président, Riek Machar. Ces combats, dénoncés par la communauté internationale, avaient fait près de 300 morts.