Otages français tués au Niger : la France incrimine Aqmi

Le premier ministre français, François Fillon, a déclaré lundi être « quasiment sûr » de l’implication d’Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) dans l’enlèvement meurtrier de deux otages, vendredi au Niger. « C’est quasiment sûr que c’était Aqmi », a-t-il affirmé, indique Tribune Genève.