Non à la dynastie Mubarak

Un millier de personnes ont manifesté dimanche, au Caire, contre un nouveau mandat du Président Mubarak, à la tête de l’Egypte depuis 1981, ou par son remplacement par son fils. La Constitution égyptienne ne prévoit pas d’élections démocratiques, mais un référendum – le prochain en octobre 2005 – sur un seul et unique candidat, que les électeurs doivent accepter ou refuser, rappelle IOL.