Nigeria : une pièce satirique sur la charia interdite

La plus haute cour islamique de Tudun Wada (Nord), a interdit, le 3 octobre, la vente, la circulation ou la représentation de la pièce « Le croissant fantôme », une satire de la charia. Le procès fait suite à une plainte du Concerned sharia forum, favorable à l’application de la loi islamique, appliquée dans 12 Etats du Nord, rapporte Le Soleil.