Nigeria : la police condamnée pour une éxecution extra-judiciaire

La police nigériane est contrainte de verser près d’un million d’euros de dommages et intérêt au fils de Mohammed Yusuf, chef de la secte islamique radicale Boko Harama, abattu par la police alors qu’il était en détention, rapporte BBC Afrique. Cette décision, prise mercredi, par le tribunal de Maiduguri, capitale de l’Etat de Borno, fait suite à une plainte déposée par le fils du condamné pour exécution extra-judiciaire.