Nigeria: l’armée déclare n’avoir « aucune nouvelle » des lycéennes de Chibok

Le chef de l’état-major nigérian, Kenneth Minimah, a indiqué ne pas savoir où se trouvaient les lycéennes enlevées à Chibok, en avril 2014. L’armée du Nigeria n’a aucune nouvelle d’elles, a-t-il déclaré. L’annonce a été faite, mardi, à l’issue d’une réunion entre les chefs de sécurité, le président de la Commission électorale, Attahiru Jega et le président de la République du Nigeria, Goodluck Jonathan, selon Anadolu Agency.