Nigeria : Boko Haram frappe encore, 30 morts

Au moins trente personnes ont été tuées dans un nouvel attentat terroriste mené par Boko Haram, samedi.

Trente personnes ont péri dans des attaques de membres du groupe terroriste Boko Haram contre deux villages du nord-est, Yakhari et de kadifa, dans la nuit de vendredi et samedi. Les assaillants ont également pillé ce villages, ont affirmé samedi à des gardes armés. Les attaquants armés sont arrivés à bord de minibus et à vélo dans les villages isolés de Yakhari et de Kahifa, qui sont isolés.

Pas plus tard que mardi dernier, 58 personnes ont été tuées dans le double attentat-suicide perpétrés mardi par deux femmes kamikazes dans le camps de déplacés de Dikwa, dans nord-est du Nigeria, ont annoncé ce mercredi les services de secours nigérians. Ce camp est situé à environ 90 km de Maiduguri, ancien fief de Boko Haram.

Le Cameroun, le Tchad et le Niger soutiennent le Nigeria dans la lutte armée contre l’organisation terroriste dirigée par Abubakr Shekau. Mais bien que les autorités nigérianes annoncent régulièrement l’affaiblissement de Boko Haram, le groupe armé continue son périple meurtrier. Il a notamment démontré sa capacité à combattre sur plusieurs fronts, en menant régulièrement des attaques dans l’Extrême-Nord du Cameroun, au Niger, et même au Tchad.

A ce jour, Boko Haram a tué plus de 17 000 personnes depuis 2009, poussant plus de millions de personnes à se déplacer.