Nigeria : après les violences meurtrières, les habitants fuient la ville de Jos

Les habitants de Jos, une ville située au centre du Nigeria, et des villages alentours, fuyaient la région, dimanche, malgré le retour au calme après plusieurs jours d’affrontements communautaires, peut-on lire dans AuFait. Pour l’heure aucun bilan officiel n’a été établi, mais il pourrait dépasser les 400 morts, selon des sources religieuses et des secouristes. Samedi soir, l’organisation Human Rights Watch a déclaré qu’ « au moins 364 musulmans » sont morts dans les affrontements, après un décompte effectué auprès des responsables musulmans de Jos.