Nigeria: 800 morts dans les violences post-électorales

Les violences qui se sont déroulées au Nigeria après les élections présidentielles du 16 avril ont fait 800 morts en trois jours, a déclaré lundi l’organisation des droits de l’homme Human Rights Watch, rapporte Romandie News. L’ONG indique que les victimes ont été tuées dans douze États du nord. Le président par intérim, Goodluck Jonathan, a été élu à la tête du pays.