Niger : trois gendarmes et un soldat tués dans deux attaques terroristes

Au Niger, trois gendarmes ont été tués à Dolbel, à la frontière du Burkina Faso et un militaire a également péri à Bosso, lors de deux attaques attribuées à Boko Haram.

Nouveau drame au Niger, trois gendarmes ont été tués à Dolbel, à la frontière du Burkina Faso et un militaire a également péri à Bosso, lors de deux attaques attribuées à Boko Haram.

Hassimi Massaoudou, ministre nigérien de l’intérieur, a indiqué que les trois gendarmes ont été tués lors d’un assaut mené, mercredi 16 mars 2016, sur le poste de la préfecture de Tera par des assaillants, qui ont emporté des armes et des munitions.

Dans la même journée du mercredi 16 mars 2016, cinq kamikazes de Boko haram, venus du Nigeria, ont mené une attaque à Bosso, tuant un militaire et blessant deux autres après l’explosion d’une bombe.

Ces attaques ont lieu alors que le Niger s’apprête à organiser le second tour de l’élection présidentielle, opposant le Président sortant Mahamadou Issoufou à son grand rival, Hama Hamadou. Ce dernier a été évacué en France pour des soins médicaux.