Niger : les avocats des journalistes français demandent leur liberté provisoire

Les avocats des deux reporters français Pierre Creisson et Thomas Dandois, accusés au Niger « d’atteinte à la sûreté de l’Etat » ont demandé, mercredi, leur liberté provisoire, indique Jeune Afrique. Passibles de la peine de mort au Niger, les deux journalistes ont été entendus par le juge notamment sur la présence dans le nord du pays, la zone du conflit touareg strictement interdite à la presse depuis août 2007.