Niger : l’opposant Hama Amadou reste en prison

La Cour d’appel de Niamey au Niger a rejeté, ce lundi matin, la nouvelle demande de liberté provisoire pour l’opposant Hama Amadou. Ce dernier va donc rester en prison.

L’opposant nigérien Hama Amadou va rester en prison, car la Cour d’appel de Niamey a rejeté, ce lundi matin, la nouvelle demande de liberté provisoire de l’ancien président de l’Assemblée nationale.

L’ex-président de l’Assemblée nationale nigérienne par ailleurs opposant au chef de l’Etat Mahamadou Issoufou est en prison dans le cadre d’une affaire de trafic présumé de bébés nigérians. Une affaire qui n’a pas encore été jugée sur le fond. Ce qui pose aujourd’hui problème et inquiète à l’international est le fait que Hama Amadou soit aussi candidat à la Présidentielle du 21 février .

Alors que Hama Amadou a vu sa candidature déposée par son parti, il ne pourra pas mener lui-même sa campagne. Selon RFI, il appartiendra, au cas où il reste en prison, aux cadres et militants de son parti, le Moden Fa Lumana, de se charger de battre campagne pour l’ancien président de l’Assemblée nationale.

Les avocats de Hama Amadou, qui ont toujours dénoncé un dossier politique, ont cinq jours pour déposer un pourvoi en cassation. Ils peuvent aussi introduire une nouvelle demande de mise en liberté provisoire.