Niger : Hama Amadou quitte la prison pour être hospitalisé

L’opposant nigérien Hama Amadou a quitté la prison de Filingué où il est détenu pour des raisons de santé. Il est admis à l’hôpital de Niamey.

Au Niger, Hama Amadou a quitté, ce vendredi 11 mars 2016, la prison de Filingué où il est détenu. L’opposant, qui sort de prison pour des raisons de santé, doit participer au second tour de la Présidentielle prévu le 20 mars, face au Président sortant Mahamadou Issoufou.

RFI, qui cite ses sources, indique qu’il s’agit d’un transfèrement sanitaire, même si le médecin personnel de Hama Amadou n’a pas encore publié de communiqué sur son état de santé. Alors que des supputations allaient bon train, et que la possibilité d’un revirement de situation du prisonnier était évoquéé, le porte-parole de Hama Amadou, Manan Sani, a indiqué que la coalition d’opposition COPA 2016 et le candidat Hama Amadou confirment leur retrait du processus électoral. Mieux, indique RFI, ils appellent les électeurs nigériens à ne pas participer au second tour de l’élection présidentielle.

Selon l’opposition nigérienne, le processus de vote, puis la validation et la proclamation des résultats, ont été entachés de graves irrégularités. Il n’y a, selon eux, aucune raison pour que les représentants de l’opposition au sein de la Commission électorale retournent siéger, ni pour que les députés de l’opposition siègent à l’Assemblée nationale, ni enfin pour que les électeurs nigériens participent à un second tour synonyme de « faux duel ».