Israël : Benjamin Netanyahu appelle au calme après la mort d’un Erythréen

Après la mort d’un Erythréen pris par erreur pour l’auteur d’un attentat, dimanche soir, Benjamin Netanyahu a, ce lundi 19 octobre, appelé les Israéliens à ne pas se faire justice eux-mêmes.

Le Premier ministre israélien est sorti de sa réserve pour appeler ses compatriotes au calme, après la mort d’un Erythréen pris par erreur pour l’auteur d’un attentat, dimanche soir. Benjamin Netanyahu a, ce lundi 19 octobre, appelé les Israéliens à ne pas se faire justice eux-mêmes.

Dans des propos diffusés par la radio publique, le chef du gouvernement israélien a précisé que « nous sommes un pays respectueux de la loi, personne n’a le droit d’appliquer ses propres lois ». Cette sortie intervient après que dimanche soir, un homme ait semé la panique en faisant irruption dans la gare routière de Beersheba (sud d’Israël), armé d’un couteau et d’une arme de poing.

Il s’agissait d’un Arabe israélien de 21 ans qui a tué un soldat de 19 ans avant de s’emparer de son fusil M-16 pour ensuite tirer sans discrimination. Au cours de son forfait, l’Arabe israélien a blessé une dizaine de personnes avant d’être abattu. Et c’est cet Arabe israélien qui sera confondu avec un Erythréen qui, dans la confusion, reçoit des balles tirées par un agent de sécurité qui a ouvert le feu sur l’Africain de 29 ans, Habtom Zarhum, alors que ce dernier tentait de se mettre à l’abri.

Des vidéos ont ensuite circulé montrant des témoins passer à tabac Habtom Zarhum en lui assénant des coups de pied à la tête. L’Erythréen a succombé plus tard à ses blessures.