Mwai Kibaki vainqueur contesté de la présidentielle au Kenya

Le président kenyan sortant, Mwai Kibaki, a été officiellement déclaré vainqueur de l’élection présidentielle qui s’est déroulée jeudi. L’opposition dénonce des fraudes massives et des émeutes ont eu lieu dans tout le pays.

Selon les résultats publiés par la Commission nationale électorale, M. Kibaki a obtenu 4.584.721 voix contre 4.352.993 voix pour son principal adversaire, Raila Odinga, candidat du Mouvement démocratique orange (ODM). Il a prêté serment à peine une heure après la publication des résultats, entamant ainsi un second mandat de cinq ans.

M. Odinga et ses partisans ont rejeté ces résultats, dénonçant des fraudes massives organisées par le parti au pouvoir. Il a notamment déclaré : ‘Nous avons des preuves et nous allons les présenter. Elles confirment que les chiffres de la commission électorale kenyane s’apprête à annoncer sont faux et qu’ils ne reflètent pas la volonté du peuple du Kenya. »

Un peu plus tôt dans la journée, le président de la Commission électorale du Kenya (ECK), Samuel Kivuitu, avait annoncé les résultats provisoires de 159 circonscriptions, ce qui représente près des deux tiers des suffrages exprimés, donnant 300 000 voix d’avance au candidat de l’opposition.

Des émeutes ont eu lieu pour contester la réélection de Kibaki, en particulier dans l’ouest du pays, fief de Raila Odinga. Plus d’une dizaine de personnes ont été tuées ce dimanche lors de ces affrontements.

Lire aussi :

 Elections au Kenya : Kibaki et Odinga se disputent le pouvoir