Mozambique: le gouvernement a fait stopper la diffusion de SMS

Le gouvernement du Mozambique a ordonné la semaine dernière à l’opérateur de téléphonie mobile Vodacom de stopper la transmission des textos. Elle avait permis aux manifestants d’organiser les manifestations contre la hausse des prix début septembre, a rapporté, mardi, afrika1.com. Un SMS s’était répandu comme une traînée de poudre dans les quartiers déshérités de Maputo le 1er septembre, ce qui a permis la mobilisation de milliers de personnes. Quatorze personnes sont mortes au cours des émeutes qui ont suivi.