Mort des adolescents de Villiers-le-Bel en 2007 : la version des policiers mise à mal

L’enquête sur la mort des deux adolescents dans la collision entre leur moto et une voiture de police, le 25 novembre 2007, infirme une partie des déclarations policières, notamment sur la vitesse du véhicule au moment du choc et sur le fait que les fonctionnaires se trouvaient en intervention. Selon Le Monde, le gardien de la paix avait indiqué qu’il était resté à la même vitesse, entre 40 et 50km/h, devant l’inspection générale de la police.
Selon les calculs effectués par l’expert judiciaire, le véhicule était passé de 59 km/h à un peu plus de 64km/h sur les seize derniers mètres avant le choc.