Menace de rebellion au Mali

Le gouvernement malien prend très au sérieux l’hypothèse d’une nouvelle rébellion touareg au Nord du Mali explique Stéphanie Plasse pour SlateAfrique. A l’origine de ce regain d’inquiétude, la création du Mouvement national de libération de l’Azawad né de la fusion entre le mouvement national de l’Azawad (MNA) et le Mouvement touareg du Nord-Mali (MTNM). Selon le journal, « Le MNLA disposerait aussi d’une frange militaire. D’après des sources internes du MNLA, cette organisation bénéficierait de l’appui politique et militaire d’hommes d’expérience, notamment des Touareg de la première rébellion qui a eu lieu dans l’Adrar des Iforas en 1963. » qui précise ensuite : « l’armée malienne est en train d’acheminer 18 véhicules blindés de transport de soldats (BTR), une trentaine de blindés d’observation (BRDM) et 120 voitures tout-terrain équipées en armes. Avec à l’appui, un nombre nécessaire de militaires qui s’élève à un millier d’hommes. »

Lire l’article sur Slate Afrique