Mauritanie: le président gracie 35 islamistes détenus pour terrorisme

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a gracié mercredi 35 islamistes détenus, condamnés ou en instance de jugement dans des affaires de terrorisme, à la veille de la fête de fin du mois de jeûne musulman de Ramadan, lit-on sur Afriscoop. La Mauritanie tente de mener simultanément différentes stratégies de lutte contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui a multiplié ces dernières années les attaques sur son territoire et dans le Sahel. Le chef de l’Etat avait réaffirmé qu’il restait « opposé à l’élargissement de prisonniers en échange de la libération d’otages ». Cependant, le 16 août, Nouakchott avait extradé vers Bamako le Malien « Omar le Sahraoui », condamné par la justice mauritanienne pour l’enlèvement de trois Espagnols fin 2009. Cette extradition avait été perçue comme un geste pour aider à la libération des deux otages espagnols restants, qu’Aqmi avait effectivement relâchés la semaine suivante.