Mauritanie : la France gèle son aide au développement

La France a annoncé lundi dans un communiqué qu’elle gelait ses « projets d’aide publique au développement en Mauritanie, à l’exception de l’aide humanitaire et alimentaire ». Paris, qui n’exclut pas de nouvelles sanctions prises en concertation avec l’Union Européenne, a pris cette décision pour protester contre le coup d’Etat qui a destitué le président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, rappelle RFI.