Massacre au Burundi : le chef d’Etat décrète trois jours de deuil national

Le président Burundais, Pierre Nkurunziza, a décrété lundi trois jours de deuil national suite à l’attaque d’un groupe de bandits armés dimanche, qui a fait 36 morts à Gatumba, près de la capitale Bujumbura, rapporte RFI. Il s’est rendu sur les lieux du drame et a promis que les responsables du « massacre » seraient « arrêtés et traduits en justice ».