Maroc : un « kiss in » pour soutenir les ados poursuivis

Alors que le procès des jeunes adolescents poursuivis pour « atteinte à la pudeur » qui s’est ouvert vendredi matin a aussitôt été ajourné au 22 novembre, les Marocains qui condamnent la poursuite de ces adolescents ont organisé une véritable séance de « kiss in » samedi, en guise de protestation contre les autorités. Ils étaient des dizaines de personnes, dont des couples, à se rassembler samedi à Rabat, au Maroc, pour un « baiser symbolique ».