Maroc: un défenseur des droits de l’homme devant la justice pour « allégations mensongères »

Un activiste marocain des droits de l’Homme comparaîtra mardi devant la justice marocaine pour « déclarations mensongères » sur les incidents de la ville de Sidi Ifni, dans le sud-ouest marocain, informe Jeune Afrique.
Brahim Sbaalil, du Centre marocain des Droits de l’Homme (CMDH), devrait répondre des accusations d’outrage aux autorités en faisant état d’une dizaine de morts et de cas de viols lors des échauffourées entre les forces de l’ordre et de jeunes chômeurs le 7 juin dernier. Une enquête de la commission parlementaire est en cours pour déterminer « la vérité » sur les émeutes.